Trouver une colocation en France
Aujourd'hui, plus de 27 000 colocations et colocataires dans 26 pays

Aide financière pour les travaux d’amélioration de l’habitat

Dans le cas d’un logement insalubre, nécessitant beaucoup de travaux afin d’être à nouveau logeable décemment, l’agence nationale de l’habitat (ANAH) peut aider financièrement la mise en œuvre de ces travaux.

Découvrez le montant de l'aide financière pour vos travaux d'amélioration de l'habitat et les conditions pour en bénéficier

Conditions pour bénéficier de l’aide

On retrouve trois profils de bénéficiaire de ces aides :

  • le propriétaire qui loue son bien : il doit obligatoirement s’engager à louer pendant 9 ans minimum le logement bénéficiant d’aide comme résidence principale, si un de ces ascendants, descendant, lui-même ou son conjoint récupère le bien comme résidence principale, cette durée revient à 6 ans
  • le propriétaire occupant : Il devra utiliser le logement concerné comme résidence principale pour une durée minimum de 9 ans
  • et enfin le locataire : exceptionnellement certains locataires peuvent se voir gratifier de la subvention de l’ANAH pour la mise en règle du logement qu’il occupe

Seuls les gros travaux sont pris en compte, en aucun cas des travaux d’amélioration ne seront subventionnés à l’exception de travaux visant à améliorer l’accessibilité à des personnes à mobilité réduite. Cette subvention a pour but de diminuer le nombre de logements insalubres ou précaires.

Le montant de l’aide à l’amélioration de l’habitat

Le montant des subventions varie selon certains critères : dans le cadre de travaux lourds profitant aux propriétaires qui seraient également occupants, la subvention attendrait maximum 25 000 €. Cette somme augmente jusqu’à 28 000 € dans le cas où c’est un propriétaire bailleur qui profite de cette aide. Les travaux d’amélioration sont eux plafonnés à 10 000 € dans le premier cas ou 14 000 € dans le second cas. Tous ces montants sont les sommes maximales. Les aides ne sont accordées qu’à partir d’un devis de travaux de 1 500 € HT.

Contrairement à d’autres aides, vous pouvez cumuler celle-ci avec un prêt conventionné, un prêt épargne logement, un prêt bancaire classique, un prêt 1% logement ou encore un prêt social locatif. L’ANAH fait régulièrement des contrôles afin de vérifier que les travaux sont bien effectués, en cas de contrôle qui révélerait que les travaux n’ont pas été faits ils sont en droit de réclamer la totalité de la subvention. Pour bénéficier de cette subvention, vous pouvez en faire la demande directement sur le site du service public.

Pas Encore De Commentaires
Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas affichée.

Vous pouvez utiliser ces tags et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>